Taboulé rasa

Tu liras çà et là que les racines du taboulé plongent dans le Tigre et l’Euphrate, que les souverains d’Uruk se délectaient de poignées de persil haché généreusement arrosées de jus de citron. Ah ouais ma gueule, t’as raison, c’est évident que Gilgamesh kiffait se curer les dents et roter le 7e cercle de l’enfer…

Le chili con seitan de l’an 01

​Je n’ai pas manifesté le 1er mai parce que je suis assez feignant, relativement pantouflard et globalement plutôt trouillard. Mais alors, voir des pequellous péter un domac, j’avoue, quelle joie ! Bah ouais, pour pleutre que je suis, je n’en demeure pas moins végétarien et plutôt pas trop favorable à l’économie de marché, tu t’attendais…

La soupe pourrie du jour de merde

​Les chrétiens ont inventé le dimanche pour se purger de l’excédant de plaisir pris la veille au soir en ingérant un croûton de pain en papier et un gorgeon de vieille vinasse coupée à l’eau au cours de l’abominable commémoration hebdomadaire de la torture de leur prophète anorexique. Jour du seigneur ? Mes couillles, le…

Arrête, ça Mexique

Avant de moissonner l’ire du sous-commandant Marcos, et pour ceux qui ne fréquentaient pas les couloirs du métro de la capitale quand le terminus Est de la toute jeune ligne 14 était Madeleine ; au crépuscule du Franc et du ska festif, j’explique ce titre. Il est tiré de l’affiche incroyablement raciste d’un tour operator…

Le risotto du prolétariat

On a le droit d’avoir envie de coquillettes. Parce qu’elles sont à la sustentation ce que le punk-rock mélodique est à l’âme et Miss Marple au cerveau : un pansement chaud et épais. La vie parfois t’offre des roses, parfois t’arrose de vinaigre blanc coupé de bicarbonate et ça fait pschitt sur ton corps dans…

Kebab bombe bébé

Les Belges sont mieux que nous. Pour des tas de raisons pour surtout parce qu’en matière d’alimentation, ils ont compris que le végétarisme n’avait rien à voir avec la vie saine. Honnête combat que le leur dans la quête d’une bouffe végé encore plus sale que celle à base de cadavres. Ainsi, à Dour, j’ai…

Le pesto post-traumatique

Tu vois, comme beaucoup d’enfants des cuisines centrales des années 80, je porte en moi les stigmates de divers traumatismes. Celui de madame Ortega, qui ressemblait à ma Mamé et baragouinait la même patouille franco-espagnole et que, par conséquent, je croyais gentille, mais qui pourtant m’obligeait à finir mon “bisteco”. J’ai grandi à Alès, dans…

Le pesto de courgettes du vivre ensemble

« Hé mais n’importe quoi un pesto c’est pas ça un pesto c’est » Mais tu vas fermer ta gueule putain ? Tu me haches les couilles avec ton vivre ensemble et t’es même pas capable d’accepter la différence dans un putain de pesto ? Et vas-y que « ouin ouin y’a pas de crème dans la carbo » que « haaaa…

If it floats then it is not a Dwich

Ouais ok, j’ai oublié de prendre le bordel en photo alors je te mets la vidéo de M[[O]]ON. Tu connais M[[O]]ON ? C’est super. L’idée c’était de faire un truc au seitan transportable et qui deviendrait pas imbouffable après 2 heures à température ambiante. Thvg Life. Donc un sandwich ouais. Mais attends tu vas voir…