Le pesto post-traumatique

Tu vois, comme beaucoup d’enfants des cuisines centrales des années 80, je porte en moi les stigmates de divers traumatismes. Celui de madame Ortega, qui ressemblait à ma Mamé et baragouinait la même patouille franco-espagnole et que, par conséquent, je croyais gentille, mais qui pourtant m’obligeait à finir mon “bisteco”. J’ai grandi à Alès, dans…

Le pesto de courgettes du vivre ensemble

« Hé mais n’importe quoi un pesto c’est pas ça un pesto c’est » Mais tu vas fermer ta gueule putain ? Tu me haches les couilles avec ton vivre ensemble et t’es même pas capable d’accepter la différence dans un putain de pesto ? Et vas-y que « ouin ouin y’a pas de crème dans la carbo » que « haaaa…